Gâteau aux bananes de ma grand-maman

Je participais à un groupe d’experts il y a longtemps, à la période des questions, on me demanda qui m’avait inspirée au cours de ma vie. Ma réponse fusa rapidement : ma grand-mère (toi aussi maman !). Ma grand-maman était une femme hors du commun, forte, fière, drôle. Elle n’avait pas fait de longues études, n’aimant pas trop l’école, mais avait insisté pour que ses filles étudient comme ses garçons, ce qui était plutôt rare à l'époque. Mes grands-parents étaient des gens à l'aise, mais lorsque mon grand-père prit sa retraite à environ 50 ans, ma grand-mère, bien que sans souci financier, partit joyeusement travailler : c’est lui qui avait maintenant le devoir de surveiller leur nichée (elle me disait en secret qu’avec son mari toujours à la maison, elle s’était dit que la chicane aurait « pogné », aussi bien travailler !). Un jour qu’un curé lui reprocha de vouloir empêcher la famille, elle sortit en trombe de l’église pour ne plus jamais y mettre les pieds. Une auto lui passa sur le corps à 94 ans, l’auto a certainement eu plus de dommages qu’elle. Petite, elle détestait la vache de la famille, elle lui avait assené un coup tel que la vache partait en courant en la voyant. Je pourrais continuer longtemps. Mais peut-être comprenez-vous ma réponse : ma grand-mère était une femme en avance sur son temps, et fière de l’être. Et c’était une vraie de vraie gourmande. L’as des desserts de ce couple différent, c'était elle, mon grand-père, quant à lui, s’occupait du reste de la popote. Et l’un de ses desserts phares était celui-ci. Ce fameux gâteau, j’en mange depuis que je suis haute comme trois pommes. Je vous offre donc la recette de ma précieuse grand-maman, qui nous a quittés à 102 ans. Et au nombre de desserts qu’elle a engloutis, ce n’est pas le sucre qui l’a emportée !


Portions  : 8 à 10

Préparation : 30 minutes

Cuisson : 1 heure

Refroidissement : 1 heure

Ingrédients

2 tasses (250 g) de farine à pâtisserie

1 c. à thé (5 ml) de bicarbonate de soude

1 ½ c. à thé 97,5 ml) de cannelle

1 c. à thé (5 ml) de gingembre

½ c. à thé (2,5 ml) de clou de girofle moulu

½ c. à thé (2,5 ml) de sel

1 tasse (100 g) de noix de Grenoble en morceaux

½ tasse (125 g) de beurre non salé à température de la pièce

1 tasse (200 g) de sucre

1 œuf battu

2 c. à thé (10 ml) de vanille

1 tasse (250 ml ou environ 3 bananes) de bananes mûres écrasées

 ½ tasse (125 ml) de babeurre ou de lait additionné d’un peu de vinaigre

Glaçage

¼ de tasse (65 g) de beurre non salé à température de la pièce

3 tasses (375 g) de sucre à glacer

1 c. à thé (5 ml) de vanille

3 c. à soupe (45 ml) de lait

1 gousse de vanille (facultative)

Préparation

Préchauffer le four à 350◦F (180◦C). Beurrer et enfariner un moule à gâteau à fond amovible de 23 cm (9 po).

Tamiser dans un bol la farine, le bicarbonate de soude, la cannelle, le gingembre, le clou de girofle et le sel. Ajouter les noix et les enfariner. Réserver.

Dans le bol du batteur, défaire le beurre en crème. Ajouter le sucre graduellement et battre jusqu’à léger et lisse. Ajouter l’œuf, la vanille et la purée de bananes. Incorporer la moitié des ingrédients secs, le babeurre et les reste des ingrédients secs. Mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène.

Verser le mélange dans le moule et enfourner 1 h ou jusqu’à ce qu’un cure-dent insérer au centre en ressorte propre.

Sortir le gâteau du four et laisser reposer 10 min. Démouler et refroidir complètement. Une fois le gâteau refroidi, le couper à l’horizontale en trois tranches égales. Ce gâteau est un peu friable, c’est normal, mais il est bien tendre.

Pour le glaçage, défaire le beurre en crème dans le bol du batteur. Incorporer 1 tasse (125 g) de sucre à glacer, le lait et la vanille et le reste du sucre et battre pour un obtenir un glaçage homogène. Couper la gousse de vanille en deux et à l’aide de la pointe arrondie d’un couteau, prélever les graines et les ajouter au glaçage. Fouetter à nouveau.

Déposer une tranche de gâteau sur une jolie assiette et y étendre une fine couche de glaçage. Couvrir d’une autre tranche et glacer à nouveau. Couvrir de la dernière tranche et glacer le reste du gâteau et servir.

Bonne gourmandise !

Anick

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-moi !

Copyright 2020 . Droits d’auteur 2020. Il me fait plaisir de voir mes recettes partagées entre amis, c'est d'ailleurs mon but. Il y a beaucoup de travail derrière chaque plat, c'est pourquoi je vous demande de respecter mes droits d'auteur. Toute publication de recettes ou de photos se trouvant sur ce blogue est interdite sans mon approbation écrite. Pour obtenir mon approbation aux fins de publication, veuillez me faire parvenir un courriel à : traduction.virtus@outlook.com. Tous droits réservés.