Un petit mot de remerciement

Je suis une vraie chanceuse : deux parents qui m’ont aimée tendrement, deux bras, deux jambes, une tête pas si dingue que ça et du succès et de la détermination dans mon parcours scolaire, ce qui m’a ouvert plusieurs portes. Et puis, il y a cette rencontre qui remonte à tant d’années avec un beau jeune homme au sourire doux et que je n’ai pas trouvé con pour deux sous. Une semaine de fréquentation et mon idée était faite : j’allais le marier. Oui, ça existe aussi des histoires comme ça, et certaines durent. Deux magnifiques enfants sont arrivés, avec tout ce qu’il fallait, bons et intelligents. Quoi demander de plus? Je ne manque de rien, en fait, j’ai beaucoup, en plus d’un niveau d’énergie assez impressionnant. Je vous ai dit que je suis une chanceuse. Une vraie de vraie. J’ai été élevée par des parents qui m’ont appris à apprécier ce que j’ai et aussi à redonner, c’est en moi. Et la raison du blogue est là. Certaines personnes me demandent parfois ce qui m’a motivée. C’est tout simple : je pense que, lorsque comme moi, on a eu beaucoup de chance, il faut alors trouver un moyen de donner aux autres.  C’est dans cette optique que j’ai donc commencé par faire du bénévolat au Club des petits déjeuners il y a plus de cinq ans. En toute sincérité, j’y vais maintenant pour moi : les enfants sont de véritables rayons de soleil et les bénévoles sont mes amis. Il y a zéro sacrifice dans ce que je fais. Je voulais en faire plus et l’idée du blogue avait germé dans ma caboche, mais je n’osais pas, tout simplement. Des photos? Jamais fait ça de ma vie. Concevoir des recettes? Oui, quand j’étais proprio des Aliments la mère poule, mais les écrire pour d’autres, jamais. Et puis, je ne fréquentais pas les blogues, faute de temps. Je n’y connaissais pas grand-chose finalement. Mais je souhaitais partager mon expérience de maman -«popoteuse»-qui-travaille dans le but de vous aider. Ma tête a toujours fourmillé d’idées et en ce qui concerne l’écriture, je venais de terminer des études en traduction. C’est que j’ai deux passions : la cuisine et les mots. Ma belle-maman me dit souvent que je n’ai peur de rien (en fait, je suis une poule mouillée pour des tas de choses). D’un côté, elle a raison : je n’ai pas peur d’essayer. Je me dis habituellement que rien de grave ne peut m’arriver et puis les leçons découlant d’un échec me sont d’une grande utilité. Comment devenir une meilleure personne ou progresser sans foncer? Je me suis donc lancée avec un nom un tantinet étrange, mais pas si fou que ça. C’est un peu moi finalement. J’ai fait le blogue moi-même. En fait, j’y fais tout, de mon mieux, et j’ose croire m’être doucement améliorée. Voyez-vous, je me suis prise au jeu, comme pour le Club des petits déjeuners. J’ai toujours eu une bonne dose de créativité refoulée en moi (la vie, la vie!), le blogue me permet de la laisser s’épanouir. Je ne suis pas devenue photographe, mais c’est mieux qu’avant, et je m’amuse comme tout en créant des recettes. C’est fou comme ça me plaît.  Ma plus grande surprise dans tout ça, c’est vous. Oui, oui. C’est que vous êtes plus de 20 000 par mois à me lire, et on arrive à 10 000 personnes sur Facebook, c’est beaucoup. Ce billet est pour vous dire merci d’être là, vous qui me motivez à continuer, non pas seulement en raison de votre nombre qui grandit, mais parce qu’il y a plein de personnes derrière leurs ordis ou leurs tablettes qui me lisent maintenant, on appelle ça une communauté.  Et je me dis que certains se motivent peut-être à cuisiner en me lisant. Manger de la nourriture faite à la maison est un pas de plus pour notre santé, et c’est bien d’enseigner cela aux enfants. Et c’est mon but, vous inspirer à ma façon à cuisiner, pour être en santé et partager des moments de bonheur autour d’une table avec ceux que vous aimez. C’est aussi simple que ça. Je rédige ce blogue depuis plus de 2 ans, il me rend beaucoup sur le plan personnel, et puis à ma grande surprise (une autre!) des projets en découlent maintenant. Je vous ai dit aimer les mots. Grâce au blogue, je commence à rédiger des articles et écrire des recettes pour une société d’ici dont je vous parlerai sous peu. Et il y a un projet de livre de recettes dans l’air. Une boutique virtuelle sera aussi lancée avec des objets respectant mes valeurs. C’est mon fils Christophe qui s’en occupera, sa maman à l'esprit entrepreneurial veut lui apprendre certaines choses. Je me suis rendu compte avec les années que ce que j’ai accompli a fini par servir d’une certaine manière. Rien ne se perd. Les récompenses prennent souvent d’autres formes qu’une somme d’argent (quoique c’est bien utile tout de même, ne soyons pas hypocrites). Donc vingt mille mercis et plus, merci de me lire, de partager ma page ou mes recettes, de commenter ou de me faire des coucous une fois de temps en temps. C’est fou ce que vous m’apportez.   Anick  

2 commentaires

  1. Merci à toi d être là Anick, tu as un don merveilleux de création et nous avons le bonheur que tu le partages avec nous, un plaisir de te lire et surtout de pouvoir concocter toutes ces bonnes recettes. Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-moi !

Copyright 2020 . Droits d’auteur 2020. Il me fait plaisir de voir mes recettes partagées entre amis, c'est d'ailleurs mon but. Il y a beaucoup de travail derrière chaque plat, c'est pourquoi je vous demande de respecter mes droits d'auteur. Toute publication de recettes ou de photos se trouvant sur ce blogue est interdite sans mon approbation écrite. Pour obtenir mon approbation aux fins de publication, veuillez me faire parvenir un courriel à : traduction.virtus@outlook.com. Tous droits réservés.