Une famille de « foodies » aux pays d’en haut

On a tous une question « casse-glace » en rencontrant de parfaits étrangers. J’en ai remarqué deux entre foodies/blogueurs culinaires : 1) Quel est ton livre de recettes préféré, question facile pour moi ; 2) Quel est le meilleur resto de l’heure à Montréal ? Celle-là me donne du fichu fil à retordre. C’est que, voyez-vous, la fin de semaine arrive et je fuis la ville pour m’évader depuis plus de 10 ans dans le coin de Séraphin. C’est dire que la majorité de mes sorties s’effectuent dans mes Laurentides d’amour. J’adopte donc un air perdu (stupide ?) lorsque vient le temps de partager mon opinion sur les restos de Montréal. Si je suis devenue une « fille des bois » qui s’assume, je suis une foodie finie qui a fait assez de folies au nom de la bouffe. Bien que je m’éloigne à toute vitesse de la métropole tous les vendredis, je suis comblée par les trésors que recèle ma région d’adoption. Et comme celle-ci est plutôt touristique, j’ai décidé de partager mes adresses préférées de fouineuse « popoteuse ». Mes Laurentides regorgent d’activités, commerces, restos à découvrir, et je n’ai pas tout exploré, loin de là. Mon terrain de jeu se situe entre Saint-Sauveur et Sainte-Agathe, la liste ci-dessous ne comprend aucun établissement de Tremblant. Il s’agit d’adresses où j’aime manger, fouiner ou tout simplement m’approvisionner en denrées un peu plus « fancy » :-). Elle sera évolutive, des endroits ouvrent, d’autres ferment, et je vais en essayer de nouveaux. Maison 1890, Sainte-Agathe-des-Monts. Situé dans une vieille maison de Sainte-Agathe, ce resto a ouvert voilà quelques années à mon grand bonheur, puisque l’offre culinaire y était un tantinet pauvre avant leur arrivée. Le lieu est vraiment agréable, chaleureux et sans chichis, et si la cuisine est impeccable, on peut en dire autant du service en salle. J’habite maintenant à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, mais je ferais le détour sans hésitation pour dévorer un plat savoureux de ce très sympathique chef français tombé amoureux d’une belle Québécoise (qui a toujours de jolies lunettes d’ailleurs !). Vaut mieux réserver. Voici le lien : Maison 1890 L’Express gourmand, Sainte-Adèle. Voici un établissement qui passe les modes sans prendre une ride, un de mes préférés du village. Encore un couple derrière le succès de ce joli resto, le chef Didier y favorise la cuisson lente et la gentille Vivianne assure un service chaleureux en salle. Tout y est parfait, j’y ai d’ailleurs mangé un plat de veau qui me rappelait follement celui de ma grand-maman, Arsélia, mais en plus sophistiqué tout de même ! Vaut mieux réserver là aussi. Voici le lien : L'Express gourmand Le marché public de Val-David ( les samedis matin seulement, il faut vérifier les dates d’ouverture et de fermeture sur le site du marché). J’ai grandi à trotter derrière mes parents au marché Jean-Talon. Je suis donc une adepte des marchés publics et j’adore celui de Val-David que je fréquente depuis des années. Il a bien changé depuis l’an dernier ! Mais j’y trouve toujours mon huile d’olive préparée avec amour par Lynda (une gentille infirmière) et son conjoint (un joyeux retraité), propriétaires de L'Or de l'Italie, deux Québécois passionnés qui ont acheté une oliveraie dans la région des Pouilles et qui produisent une huile remarquable ; je m’y procure mes légumes bio (les meilleurs au monde !) de la  Ferme des petits oignons ; j’y vois mon « pusher » d’olives d’Héritage Kalamata, elles sont imbattables;  j’achète mes fromages chez les  Fromagiers de la Table Ronde, je peux faire des kilomètres pour un morceau de Ménestrel et sans oublier que je m’y procure du porc de la Ferme Gaspor, habituellement réservé aux bonnes tables de Montréal, mais offert au marché de Val-David. Et j’en passe ! Et après le marché, j’arrête souvent fouiner au Magasin Général de Val-David. J’y achète souvent la vaisselle que l’on retrouve sur le blogue. J’y fais toujours des trouvailles : du linge de maison (quelques fois en arrière-plan sur mes photos), des objets de déco, des savons qui sentent drôlement bons… c’est facile de m’y voir le samedi matin ! Balsamique Olives et Cie , si je raffole d’huile d’olive (je suis toutefois fidèle à Lynda de l’Or de l’Italie !), j’aime aussi le vinaigre balsamique à la folie. Quel fut mon bonheur de découvrir cette merveilleuse boutique de Saint-Sauveur ! On y découvre une cinquantaine de produits différents que l’on peut goûter. J’en ai au moins 5 bouteilles ! Essayez le balsamique blanc aux poire et canneberge, le balsamique vieilli de 18 ans, celui à l’érable… Balsamiques, Olives et Cie Adèle Bistro – Ça vaut le détour ! Moi qui ne suis pas très brunch, je dois dire que celui du Bistro Adèle me plaît vraiment. Et si vous êtes dans le coin, appelez Jean-Marc pour connaître la date de sa prochaine dégustation de vins. Nous avons adoré notre soirée, ses connaissances vinicoles sont impressionnantes et sans fin et il a su nous faire rire. Il n’a pas le vin snob pour deux sous ce sympathique Français ! En été, la terrasse offre une vue sur le lac et le resto est décoré avec goût. Vaut mieux réserver. Adèle Bistro Les Têtes de cochon. Agréable resto de Sainte-Adèle, tout y est fumé sur place. Ambiance plaisante et service jeune et hyper courtois. Mon fils adore, peut-être en raison du grand choix de bières ? C’est un peu de la bouffe de gars [le smoked meat maison vaut le détour], mais les filles seront aussi heureuses : promis ! Les Têtes de cochon Pour le café, les gens du Nord sont bien gâtés. Il y a la très connue la  Brûlerie des Monts, je m’y procure mon café depuis que nous avons déménagé, mais je l’achetais auparavant à la Maison de torréfaction couleur café de Sainte-Agathe (c’est d’ailleurs là que j’avais trouvé l’idée des brownies monstres). J’aime les deux maisons et si, comme moi, vous êtes amateur de café, vous y dénicherez sûrement celui qui saura satisfaire vos papilles. Pour le midi ou le petit dej, il y a bien sûr le Petit Poucet, mais pour un retour aux années 70, faites un détour à Sainte-Adèle encore une fois et arrêtez-vous à la  Boulangerie la Farandole. L’endroit est sympathique, les repas sont un peu l’ancienne, mais on en ressort avec un sourire sur le visage, tout est simple et bon. Chocolaterie Marie-Claude, Sainte-Adèle. Si vous aimez les chocolats de qualité, vous y serez comblé. Mes enfants adorent et moi aussi. La boutique est à croquer, les chocolats succulents et si vous y passez pendant l’été, mangez-y une gaufre sur la terrasse arrière. Un plaisir pur et en plus, la fille des proprios se nomme Clara, comme la mienne ! Chocolaterie Marie-Claude Comme je l’ai dit un peu plus haut, cette liste évoluera avec le temps et noter que je n’ai reçu aucune forme de compensation pécuniaire pour ce billet. Il s’agit réellement de mes endroits coups de cœur !   Anick

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-moi !

Copyright 2020 . Droits d’auteur 2020. Il me fait plaisir de voir mes recettes partagées entre amis, c'est d'ailleurs mon but. Il y a beaucoup de travail derrière chaque plat, c'est pourquoi je vous demande de respecter mes droits d'auteur. Toute publication de recettes ou de photos se trouvant sur ce blogue est interdite sans mon approbation écrite. Pour obtenir mon approbation aux fins de publication, veuillez me faire parvenir un courriel à : traduction.virtus@outlook.com. Tous droits réservés.