Gâteau au caramel, au chocolat au lait et au dulce de leche

Un souper entre amis ? J’apporte le dessert ! Ça me permet d’avoir des « victimes » pour goûter à mes créations en plus de pouvoir leur laisser des restes, m’évitant ainsi de les dévorer. J’ai conçu celui-ci pour une copine qui aime vraiment, mais vraiment, le gâteau, elle qui est mince comme un fil. Nous étions ce soir-là huit personnes à table, la moitié y passa. Ce qui est somme toute raisonnable. La photo ci-dessous vous fais voir ce que mes copains en ont fait le lendemain matin (ils étaient trois). On repassera pour un petit dej équilibré ! Je dois dire que bien que ce gâteau met en vedette un ingrédient nouveau sur le marché, il me rappelle les desserts de ma grand-maman. Léger, pourtant moelleux, et vous verrez, le glaçage est tout simplement cochon…
Portions  : 12 Temps de préparation : 45 minutes Temps de cuisson : 1 heure Ingrédients 1 tasse (160 g) de pépites de caramel SkorMD½ tasse (125 ml) de lait 2 tasses (330 g) de farine non blanchie 2 cuillères à thé (10 ml) de poudre à lever 1 cuillère à thé (5 ml) de bicarbonate de soude 1 cuillère à thé (5 ml) de sel 1 tasse (225 g) de beurre non salé à température de la pièce 1 tasse (240 g) de sucre 1 cuillère à thé (5 ml) de vanille 6 œufs, blancs et jaunes séparés ¼ de cuillère à thé (1,25 ml) de crème de tartre Ganache 250 g de pastilles de chocolat au lait et dulce de leche 1 tasse (250 ml) de crème à 35 % Glaçage 1 tasse (225 g) de beurre non salé à la température de la pièce ¼ de tasse (65 ml) de la ganache 2 tasses (500 ml) de sucre à glacer   Préparation Préchauffer le four à 350 °F (180 °C). Beurrer et enfariner un moule rond de 23 cm à charnière et à fond amovible ou le vaporiser d’un enduit alimentaire antiadhésif à l’huile de canola. Verser les pépites de caramel SkorMD dans une casserole ainsi que le lait et laisser fondre en brassant à température moyenne. Retirer de la source de chaleur dès que le mélange sera homogène et les pépites fondues. Refroidir 10 minutes. Tamiser ensemble tous les ingrédients secs (sauf la crème de tartre). Défaire le beurre en crème dans le bol du batteur sur socle et ajouter le sucre, continuer à mélanger 2 à 3 minutes. Incorporer ensuite les jaunes d’œuf un à un et battre à grande vitesse jusqu’à ce que le mélange palisse, soit de 3 à 5 minutes. Introduire la vanille. Réduire la vitesse et combiner le tiers du mélange d’ingrédients secs, faire suivre de la moitié de la préparation de lait et de pépites de caramel. Ajouter un autre tiers d’ingrédients secs, terminer le lait et finalement, verser le reste des ingrédients secs. La préparation doit être bien homogène. Dans un bol propre, monter les blancs en neige. Commencer par faire mousser, puis ajouter la crème de tartre et poursuivre pour obtenir des pics fermes. Incorporer un peu de la préparation au caramel aux blancs d’œuf, bien délicatement et à l’aide d’une spatule. Continuer ainsi (et avec patience !), il ne faut pas faire « tomber » les blancs. Une fois les deux mélanges combinés, vider le tout dans le moule que l’on met sur une plaque de cuisson et enfourner 1 h à 1 h 10 ou jusqu’à cuisson complète. Lorsque cuit, sortir le gâteau du four, le laisser refroidir dans le moule 10 à 15 minutes et défaire la charnière. Déposer le gâteau sur une grille et faire complètement refroidir. Préparation de la ganache Pendant la cuisson du gâteau, mettre les pastilles de chocolat au lait et dulce de leche dans une casserole avec la crème et fondre à puissance moyenne en brassant. Dès que les pastilles seront fondues, transférer le mélange dans un bol et mettre au frigo au moins 1 heure. Préparation du glaçage Tamiser le sucre à glacer pour ne pas avoir de grumeaux. Déposer le beurre dans le bol du batteur sur socle et mettre en marche. Ajouter ¼ de tasse (65 ml) de la ganache refroidie et faire suivre du quart de la quantité de sucre, bien incorporer. Continuer ainsi pour obtenir une préparation lisse. Montage Couper le gâteau complètement refroidi à l’horizontale et en trois parts égales. Mettre une première tranche sur un plat de service et la glacer de la moitié de la ganache. Celle-ci pourra être encore un peu liquide, ce serait très bon, pas de souci ! Couvrir d’une autre tranche, y verser le reste de la ganache et bien l'étendre. L’on termine en déposant la tranche du haut. Glacer le gâteau, il est maintenant possible de le dévorer ! :-) Bonne gourmandise ! Anick Et voici la fameuse photo :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-moi !

Copyright 2020 . Droits d’auteur 2020. Il me fait plaisir de voir mes recettes partagées entre amis, c'est d'ailleurs mon but. Il y a beaucoup de travail derrière chaque plat, c'est pourquoi je vous demande de respecter mes droits d'auteur. Toute publication de recettes ou de photos se trouvant sur ce blogue est interdite sans mon approbation écrite. Pour obtenir mon approbation aux fins de publication, veuillez me faire parvenir un courriel à : traduction.virtus@outlook.com. Tous droits réservés.