Poulet doux

Plusieurs d’entre vous lisent mes recettes de base, je mets donc en ligne ma recette de poulet rôti, appelé chez nous : poulet doux. C’est qu’alors fiston petit, il me demandait souvent mon poulet : « Tu sais maman, celui qui est doux dans la bouche ? », c’était trop mignon, le nom est resté accolé au plat. C’est vraiment de la bouffe réconfort, pas trop compliqué, mais c’est du bouillon pour l’âme.


Portions : 4

Temps de préparation : 20 minutes

Temps de cuisson : 2 heures

Ingrédients

1 gros poulet d'envieon 2 kilos, bio si possible

2 oignons

1 blanc de poireau

2 carottes

3 branches de céleri

1 gousse d’ail

Une botte d’estragon

Le jus d’un citron

Un filet d’huile d’olive

Sel et poivre

2 tranches de bacon

1 tasse de vin blanc

1 tasse de bouillon de poulet

75 g de fromage BoursinMD ail et fines herbes

Préparation

Préchauffer le four à 425 °F (218 °C). Couper un oignon en quartiers et l’autre en dés. Mettre les dés d’oignon dans une poêle en fonte ou à défaut, dans une rôtissoire. Couper les légumes aussi finement, il faut qu’ils soient si possible de la même taille (ça semble un peu névrosé, mais il y a une différence de goût, je vous jure). Les ajouter à la poêle avec la gousse d’ail hachée.

Coucher le poulet sur le lit de légumes. C’est le temps d’enlever vos bagues. Glisser délicatement les doigts entre la peau et la chair, en prenant soin de dégager la peau et en se rendant ainsi jusqu’aux cuisses. Prendre des branches d’estragon et en commençant par une cuisse, les glisser entre la peau et la chair, tentant de bien les étendre. Continuer avec l’autre cuisse, puis avec la poitrine, gardant quelques branches en réserve. Mettre les quartiers d’oignon et le reste d’estragon dans la cavité.

Pour ceux qui sont patients, trousser le poulet à l’aide d’une corde de boucher, en attachant, entres autres, le bout des cuisses. Cette opération lui permet de conserver sa forme et plus de jus. Arroser le poulet de jus de citron, puis d’un filet d’huile d’olive. Saler et poivrer suffisamment. Étendre les tranches de bacon sur la poitrine, les croisant et tentant de cacher la chair non couverte de peau ce qui l'empêchera de devenir sèche. Verser le bouillon de poulet et le vin. Déposer la poêle sur une plaque à biscuits à rebords pour prévenir les dégâts, ne sait-on jamais.

Enfourner et cuire 20 minutes, puis baisser la température à 375 °F (190 °C) et poursuivre la cuisson 1 h 15 à 1 h 30 de plus ou jusqu’à ce que le poulet soit complètement cuit.

Sortir le poulet cuit du four et le déposer dans une assiette, le couvrir de papier alu. Filtrer la sauce à l’aide d’un tamis, en pressant les légumes pour en extraire le plus de jus possible puis les jeter ( les légumes). 

Remettre la sauce dans la poêle et ajouter le fromage et bien combiner. Amener à ébullition et laisser mijoter à bouillon pour réduire à la consistance désirée, pas plus de 5 minutes. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

Pour servir, jeter les tranches de bacon et trancher le poulet en portion. Napper de sauce et servir avec des pommes de terre en purée (mélangées avec des patate douce, c’est bon !) et un légume vert.

Garder les os pour faire un bouillon, il y a une recette sur le blogue !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-moi !

Copyright 2020 . Droits d’auteur 2020. Il me fait plaisir de voir mes recettes partagées entre amis, c'est d'ailleurs mon but. Il y a beaucoup de travail derrière chaque plat, c'est pourquoi je vous demande de respecter mes droits d'auteur. Toute publication de recettes ou de photos se trouvant sur ce blogue est interdite sans mon approbation écrite. Pour obtenir mon approbation aux fins de publication, veuillez me faire parvenir un courriel à : traduction.virtus@outlook.com. Tous droits réservés.