Veau braisé au chou frisé et ses deux tomates

Le chou frisé (« kale » en anglais) est considéré comme un super aliment, j’ai lu qu’une portion fournit la totalité de l’apport quotidien recommandé en vitamine A, en minéraux tels le calcium, le fer, le manganèse et qu’il est très riche en fibres sans oublier qu’il contient aussi d’importants antioxydants. Bon, je me suis dit que je devais vraiment apprendre à l’aimer. J’ai donc tenté de le servir en salade, trop coriace à mon goût. Mon amie Joanna m’a conseillé de masser les feuilles avec de la vinaigrette. Si quelqu’un ou quelque chose reçoit un massage sous mon toit, bien je vous assure que ce sera moi, pas ma salade. Je le trouve cependant absolument délicieux braisé, et je l’ajoute maintenant à ma minestrone ou encore à ce plat de veau, dont la sauce est riche et débordante de saveurs. En fait, elle est si bonne que s’il vous en reste à la fin, servez-là le lendemain sur des pâtes, et hop ! Un autre repas sera ainsi fait… Portions : 6 Temps de préparation : 30 minutes Temps de cuisson : 1 h 30 à 2 h   Ingrédients 1 kg de veau à ragoût 1 cuillère à soupe (15 ml) de beurre 1 cuillère à soupe (15 ml) d’huile d’olive 2 oignons coupés en dés 3 gousses d’ail haché ⅓ de tasse (100 ml) de farine 2 cuillères à soupe (30 ml) de mélange d’herbes italiennes 796 ml de tomates entières en conserve 1 tasse (225 ml) de vin blanc 1 tasse (225 ml) de bouillon de poulet 1 cuillère à soupe (15 ml) de vinaigre balsamique 1/4 de tasse (60 ml) de tomates séchées coupées en fines lamelles 1 botte de chou frisé 1 cuillère à thé (5 ml) de thym 2 branches de romarin Sel et poivre   Préparation   Préchauffer le four à 325 °F (150 °C).   Dans une grande casserole allant au four, faire fondre le beurre et verser l’huile et chauffer à température moyenne élevée, le but étant de faire saisir et bien dorer les morceaux de viande. Dans un bol, mélanger la farine et les herbes italiennes et enfariner la viande en prenant soin de la tapoter pour enlever l’excédent de farine. Lorsque le beurre sera fondu et qu’il grésillera, déposer une portion des morceaux dans la casserole et les faire dorer de tous les côtés pour environ 5 minutes. Il est important de laisser de l’espace entre eux afin d’obtenir la couleur désirée. Mettre les morceaux cuits de côté et continuer avec le reste de la viande. Il est possible d’ajouter plus d’huile s’il en manque, le fond de la casserole ne doit pas brûler ! Une fois le veau entièrement cuit, le mettre en attente dans une assiette.   Ajouter de l’huile si nécessaire et mettre l’oignon et l’ail dans la casserole, poursuivre la cuisson 5 minutes en grattant les particules du fond. Ajouter les tomates, le bouillon, le vin blanc et le vinaigre balsamique, les tomates séchées, le thym et les feuilles des branches de romarin et porter à ébullition.   Pendant ce temps, après avoir lavé le chou frisé, déchirer les feuilles de la tige et conserver cette dernière pour un autre usage (pour ceux qui ont de bonnes dents finalement). Hacher le chou frisé sur une planche à découper et l’ajouter à la sauce.   Dès que la sauce commencera à faire des bouillons, remettre le veau dans la casserole, bien mélanger, mettre un couvert et enfourner.   Une fois le braisé cuit, le sortir et le servir sur de l’orzo ou autres pâtes au choix. Parsemer de copeaux de parmesan.          

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-moi !

Copyright 2020 . Droits d’auteur 2020. Il me fait plaisir de voir mes recettes partagées entre amis, c'est d'ailleurs mon but. Il y a beaucoup de travail derrière chaque plat, c'est pourquoi je vous demande de respecter mes droits d'auteur. Toute publication de recettes ou de photos se trouvant sur ce blogue est interdite sans mon approbation écrite. Pour obtenir mon approbation aux fins de publication, veuillez me faire parvenir un courriel à : traduction.virtus@outlook.com. Tous droits réservés.